voyage au berceau du monothéisme

Tel Aviv, sa banlieue et Pourim

 

J-2 avant arrivé de la famille

depuis mon arrivée j’ai tout de même un peu visité Tel Aviv et je suis allé rendre visite aux autres volontaires français à Raanana et à Tel Monde

20160219_155831

Je suis allé à herdzilya, c’est un peu le quartier français de Londres mais avec plein d’ambassades, et du cout à la plage tu entends plus de personnes parler français qu’hébreux… weerd

On s’est baladé sur la marina et le long de la plage, juste avant qu’il se mette à faire gris, là on a trouvé un petit bar en bord de mer bien sympa pour observer le changement de temps et la pluie arrivée…

20160219_165248

j’essaye, lorsque je suis chez moi, les week-ends me balader le vendredi matin jusqu’au moment des derniers bus avant shabbat, dans Tel Aviv. j’ai déjà visité le quartier au-dessus du souk, où l’on peut trouver l’ancienne mairie de la ville avec une rue entièrement construite selon le style Bauhaus… c’est plutôt joli surtout que l’on voit bien que l’on cherche à entretenir cette partie de l’histoire de la ville.

20160318_085340

j’essaye de finir par le souk et son quartier remplis de petites rues et de petits passages cachés… on aperçoit bien l’organisation de Tel Aviv ici, car on peut trouver une ancienne maison jamais rénovée avec sa voisine qui elle a été remise au propre et juste en face d’énormes tours en verre et acier… Tel Aviv c’est une absence de cohérence entre les éléments et une certaine forme d’acceptation des différences…

20160318_092329

fin mars, une grande fête se prépare, Pourim, et un jour férié lui est donnée. c’est une histoire ancienne qui raconte la vie d’un roi, d’une reine et d’un méchant (très méchant) qui veut exterminer tous les juifs (pour changer), mais heureusement ça n’arrive pas… du coup on doit lire 2 fois le texte à la synagogue et lorsque l’on prononce le nom du grand méchant tout le monde doit crier et agiter des crécelles, ou taper du pied pour ne pas entendre son nom (c’est un peu comme celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom dans Harry Potter enfin de compte).

IMG_20160325_115947

c’est aussi le moment de faire la fête et de boire sans modération (oui, oui) avec l’assentiment de tous, d’après les textes, il faut arriver à un niveau d’ivresse tel que l’on ne puisse pas différencier un homme d’une femme… ça donne une petite idée non ?

évidemment cela entraine un grand carnaval partout dans le pays où l’on peut se déguiser en tous et n’importe quoi, c’est comme s’il n’y avait plus de limites et que la ville devenait libre et euphorique durant 3 jours…

 

je me suis donc déguisé en petite coccinelle durant cette journée bien particulière.

 

 

15 avril, 2016 à 16 h 48 min


Laisser un commentaire